25 Fév

La Bière, toute une histoire... belge

La Bière, toute une histoire… belge.

Si on vous dit bière, selon l’endroit où vous vous trouvez, l’on vous répondra différemment.

« C’est Tchèque », vous dira t on à Prague. «  Ah non, c’est Allemand » vous répondra t on à Munich ou encore à Cologne, villes au long passé brassicole. « Vous rigolez, c’est Anglais la bière » tentera t on de vous convaincre dans un vieux pub Londonien.

Bref, vous l’aurez compris, tout le monde pense être à l’origine du breuvage, mais personne ne sachant trop la vérité, tout le monde a un peu raison. Mais une fois passée les discussions de comptoir (qui tombe bien me direz vous alors), le monde entier vous répondra quand même souvent « La bière, c’est comme les frites, c’est Belge, un point c’est tout », et à voir comment les institutions touristiques flamandes en ont fait l’un des fers de lance de leur communication mondiale et les investissements en cours dans la partie Nord du royaume de Belgique, difficile de ne pas croire à la jolie histoire.

Nous étions en effet à Gand pour 2 jours à l’initiative de Tourism Flanders, parmi près de 450 invités du monde entier venus pour découvrir les richesses que cette région de Belgique a à nous offrir, et plus particulièrement pour nous, autour du patrimoine brassicole. Et si la bière fait partie des 5 grands axes de développement du tourisme, et possède même un Monsieur Bière ( poste qui fera saliver le monde entier) en charge de coordonner et diffuser l’information de et vers les brasseurs qui composent le paysage brassicole flamand ( près de 75 brasseries ), c’est à juste titre. J’en profite d’ailleurs pour dire que la culture brassicole n’est pas forcément incompatible avec une culture au sens plus muséal du terme, puisque la baseline de ce voyage était « Flanders, State of Art ». Le message est passé, mais ceci est un autre débat.

Une conférence pendant le déjeuner sur la thématique bière attirera alors près de 100 personnes – aucun lien avec des statistiques marseillaises -  avec pour voisins polonais, japonais, chinois, allemands et bien d’autre pays encore. L’occasion de découvrir le projet du Château de la Bière de la brasserie Van Honsebrouck (Kasteel Bier vous parlera peut être plus), alliant la modernité à la tradition, mais aussi John Martin qui continue un développement impressionnant en 2016 avec la naissance au printemps du projet Bourgogne des Flandres , à 300m du beffroi dans le centre de Bruges. Que les bonnes idées de l’œnotourisme sont désormais copiées par nos voisins d’outre Quiévrain, avec le marathon de la bière, qui verra 2 éditions en 2016 : Une au départ de Duvel , l’autre de Liège, avec de multiples étapes, ravitaillements et animations tout au long du parcours. Et que la bière arrive (ou revient) au cœur des villes à travers de nombreuses balades gourmandes et de nombreux ateliers de beer pairing. Bref, 40 minutes bien accrochées, où l’on regarde entre émerveillements et jalousie tous ces projets que nous proposerons très bientôt dans nos circuits… La suite ? Une journée riche en rencontre le lendemain avec 5 brasseries visitées et des rencontres hautes en couleur 

< Retour